Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les écolos du Pays de Riom
  • Les écolos du Pays de Riom
  • : Des élus, des militants de partis ou d'associations, des citoyens sans appartenance qui se reconnaissent dans les thèmes écolos.
  • Contact

PENSER GLOBAL AGIR LOCAL

Vous vous êtes résigné à voter utile pour les présidentielles, mais votre besoin d'écologie est resté insatisfait. L'urgence est derrière nous
 

 

Vous en avez assez de la crise économique ? 

Cette crise est sociale, environnementale et financière, c’est une crise systémique, dont on ne pourra sortir qu'en s'engageant dans de profonds changements. Les citoyens paient la crise provoquée par les banques d’affaires et les spéculateurs, avec l’assentiment des Etats.

Vous ne croyez plus que la croissance nous sauvera ? La recherche systématique de quelques centièmes de point de croissance supplémentaire ne résoudra pas l’affaire, contrairement à ce qu’on nous martèle chaque jour. La croissance qu’on a connue dans les années 70 est terminée, parce qu'elle se basait sur une consommation effrénée d'énergie et de matières premières qui s'épuisent aujourd'hui. Nous avons besoin d'un autre modèle de civilisation.

Vous voulez  recréer de l'emploi, et une transition énergétique durable, ambitieuse, la seule à même de limiter dans le temps l’augmentation du prix de l’énergie, protégeant votre santé et celle de vos enfants ?

La problématique écologique ne peut pas être simplement traitée par des solutions purement économiques, des ajustements mineurs. Les activités les moins polluantes, les énergies renouvelables, les circuits courts offrent plus d'emplois, et c’est un élément décisif aujourd’hui en période de crise et de montée du chômage. Remettre en question nos modes de vie, c’est franchir un pas déterminant pour traiter globalement la question écologique : la gestion des déchets, l’épuisement des ressources, les atteintes irrémédiables à la biosphère …


Et en plus, ça pourrait se faire dans la joie et la bonne humeur !

Moins de biens Plus de liens !

Recherche

23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 18:22
Une nouvelle espèce vient de faire son apparition dans notre cité : les Voisins Vigilants

Ces personnes estiment que nous vivons dans une ville menacée par la délinquance et se proposent de surveiller la maison de leurs voisins. Ils signalent que leur quartier est surveillé par un panonceau représentant un œil.

La commune n’a pas signé de convention avec Voisins Vigilants, mais les panonceaux ont été posés sur les potelets de noms de rues, en masquant les indications des sentiers de randonnée locaux, et du GR4, entre autres. Ceci a été heureusement rectifié depuis.

Plus généralement, ce système est pernicieux. Il part certainement d'un bon sentiment (entraide, retisser du lien social) sauf qu’en réalité il aboutit à créer de la suspicion, engrange toutes sortes de peurs, de soupçons, provoque méfiance et racisme anti-tout ce qu'on n’aime pas. En vrac : peur de l’autre, de l’étranger, des musulmans, des voleurs, des violeurs, des terroristes, des arabes, des noirs, des Roms, des enfants, des jeunes, des vieux - et même tout ça à la fois pour ceux qui aiment les amalgames, même les plus incroyables.

Cela risque de développer un sentiment souvent infondé d'une insécurité supposée omniprésente, une propension au voyeurisme, à de la surveillance constante de son voisinage, voire à la tentation de «milices» ou tout le monde surveille tout le monde. Chacun s’enferme chez soi, se méfie de l’autre, ça culpabilise ceux qui n'ont pas à être soupçonnés parce que la plupart d'entre nous sommes évidemment des citoyens au-dessus de tout soupçon. Et cela ressemble plutôt à « Voisin délateur »

Il faut rappeler que la notion de" non assistance à personne en danger" oblige tout citoyen à réagir et ne pas rester passif. Pareillement, chaque témoin d’un délit a le devoir de prévenir la police. Mais l'impression qu'il va peut-être éventuellement se passer quelque chose ne crée pas le délit.

On sait aussi que les difficultés de relations pourrissent bien plus souvent la vie des gens dans leur quotidien que les cambriolages ou les agressions.

Être véritablement un "Voisin vigilant" me semble une nécessité, mais que l'on doit concrétiser à travers l'éducation, à l'école, ou encore par des actions d’animation, d’entraide et de solidarités passant par les associations, les centres sociaux et culturels ou les conseils de quartier.

On peut imaginer de former – sous la responsabilité de la ville- des habitants aux techniques de médiation, d'aider leurs concitoyens à régler leurs conflits de voisinage, ou d'autres types de conflits, par eux-mêmes et faire en sorte qu'ils n'interviennent pas dans les questions de sécurité publique qui restent du ressort de la police nationale.

On n’a pas besoin d'épier ses voisins ou d'adhérer à une milice pour porter un œil attentif et bienveillant sur le monde qui nous entoure. L'apprentissage de la citoyenneté et n'a rien à voir avec le repli sur soi et la délation.

Partager cet article

Repost 0
Published by riom écolo
commenter cet article

commentaires